Les études

Plusieurs options s’offrent à vous pour venir étudier en France : partir via un programme d’échanges (Erasmus+ par exemple.) ou via un accord bilatéral passé entre les établissements scolaires. Les démarches sont facilitées dans ce dernier cas. Contrairement à ce que l’on peut penser, les échanges ne représentent que 20 % de la mobilité étudiante vers la France. Près de 80 % des étudiants internationaux qui viennent chaque année en France tentent l’expérience en solo, le nombre de places proposé par les programmes d’échanges étant trop réduit. 

Sites web : 


Le job

Les citoyens des pays de l’Espace Economique Européen n’ont pas besoin de permis pour être salarié, travailleur indépendant ou créateur d’entreprise en France. Les autres doivent faire une demande de permis de travail en même temps qu’un permis de séjour. Si vous avez un permis de résident temporaire en France qui ne vous donne pas le droit de travailler, vous pouvez postuler pour un changement de statut - généralement plus facile que de commencer de zéro. Adressez-vous directement à la préfecture de votre département de résidence, au service des étrangers.

Si vous êtes déjà étudiant en France

Vous avez le droit de travailler à condition de  posséder une carte de séjour d’étudiant d’un établissement d’enseignement reconnu. Un étudiant étranger ne peut pas travailler plus de 884 heures par an durant son temps libre (soit pas plus de 19,5 heures/semaine). Par contre pendant les vacances, il peut travailler à temps plein.
Tous les étudiants qui ne viennent pas d’un pays de l’E.E.E. ont besoin d’une autorisation temporaire de travail (APT). Elle est à réclamer à un bureau de la Direction Départementale du travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (DDTEFP).

Sites web :


Le stage d’étude

Un stage d’étude n’est pas considéré comme un emploi et n’exige donc pas d’autorisation spécifique car vous conservez votre statut d’étudiant. Une convention signée par l’entreprise, votre université et vous-même va définir le type de mission, la formation et les conditions du stage (horaires de travail, lieu, rémunération). 

Les stagiaires en entreprise doivent percevoir une gratification si la durée de leur stage est supérieure à 2 mois. Les indemnités couvrent en partie les frais de transport et de repas. Effectuer un stage en France présente un double avantage : acquérir de l’expérience professionnelle et tisser un réseau de connaissances. Pour ceux qui souhaitent rester vivre en France après leurs études, sachez qu’il arrive parfois qu’un stage débouche sur un premier emploi.

Sites web : 

Le volontariat 

Vous avez la possibilité de vous engager pour une cause qui vous tient à cœur en devenant bénévole pour une association française. Vous ne serez pas forcément payé mais c’est une expérience enrichissante. Vous aidez des personnes qui en ont besoin tout en pratiquant régulièrement votre français.  

Sites web :